log in

Défense

Le Makila

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Makila présenté sur cette photo est un petit vestige familial.

Le Makila ? Qu'est-ce que c'est ?

C'est le nom que porte ce bâton de marche d'origine Basque. Il est traditionnellement remis à l'adolescent pour marquer son passage à l'âge adulte.

Un bâton un peut particulier, non ?

En effet, c'est un bâton qui a plusieurs fonctions :

- Originellement, il est fabriqué sur-mesure, adapté à la morphologie de son propriétaire.
- C'est un bâton défensif à 3 niveaux : le pommeau en corne et le pied en fer comme outils contondants, et lorsque la poignée est dévissée, une pointe en fer transforme le Makila en lance.
- Le Makila est surtout considéré comme un compagnon de route du fait de sa robustesse et de son parfait équilibre.
- Il est maintenant considéré comme un objet d'art.

Un peut plus en détail ...

 Voici le Makila de mon arrière grand-père maternel dans son ensemble :
Le Pommeau est en corne, le manche est en cuir tressé, le bâton est en néflier et le bout de la canne est en acier (ou en "trèfle").

Voici le Makila, avec la poignée dévissée :

Voici la poignée et son pommeau. La poignée en cuir tressé est creuse et armature métallique avec pas de vis accueillant ainsi la longue pointe en fer du Makila :

Voici la pointe du Makila en fer avec les inscriptions J.Dupont, Saint Jean Pied de Port, 23-9-1931 sur du laiton :

Voici le bout du bâton en trèfle (fer), lourd et solide recouvert de motifs gravés sur du laiton :

Quelles sont les dimensions ?

La taille totale et assemblée (du pommeau au bout) de ce Makila fait 90 cm.
La taille du Makila de la pointe au bout fait 85 cm.
La taille de la lance (de la partie vissée à la pointe) fait 10 cm
La taille du manche avec son pommeau font 20 cm

Historiquement, tu dis qu'il a appartenu à ton arrière grand père ? Il t'as été remis comment ?

Lorsque j'avais 9 ans, au décès de mon grand-père, mon frère et moi avions hérité de ce Makila en éléments séparés. Ce n'est qu'une vingtaine d'année plus tard où j'ai découvert que les deux éléments s'assemblaient, c'est à ce moment là que suite à mes recherches, j'ai découvert que cet objet portait le nom de Makila. En outre, J.Dupont était bien mon arrière grand-père qui avait légué ce Makila à son gendre.

Il a l'air en assez mauvais état, non ?

Je sais, et je suis dans le dilemme entre "laisser le temps" travailler ce Makila familial et la restauration pour lui donner plus d'éclat ... Le restaurer ferait sans doute "perdre son âme" à cet objet ... qu'en pensez-vous ?

 

4 Commentaires

  • Homme Gris
    Homme Gris lundi 29 août 2016 09:32 Lien vers le commentaire Rapporter

    Merci à toi N.ALVAREZ pour ce lien, en effet, à en voir son site, il fait de l'excellent travail :)

  • N.ALVAREZ
    N.ALVAREZ dimanche 14 août 2016 08:58 Lien vers le commentaire Rapporter

    Adressez-vous à Guy LANARTIC à Vic Fezensac dans le Gers .
    Un véritable artiste en plus d'être un homme extraordinaire.

  • Homme Gris
    Homme Gris jeudi 21 mai 2015 20:49 Lien vers le commentaire Rapporter

    Salut Kasmodian, ok j'en prends bonne note. Merci de ton commentaire et ton argument sensé :)

  • Kasmodian
    Kasmodian jeudi 21 mai 2015 17:19 Lien vers le commentaire Rapporter

    Non, quoique soit un objet, surtout un bâton de berger tel qu'un makila, il reste un objet qui doit servir un but.
    Pour moi, si cet objet ne peux plus remplir sa mission, c'est là qu'il perd son âme. Comme tu le sais, c'est pour ça que j'ai récupérer la vieille machette de mon père pour la restaurer et surtout, m'en servir.

    Bien sûr, on ne s'improvise pas "restaurateur de Makila" et mon conseil serait de faire appel à un pro du domaine (il en reste au pays basque). Tu ne le regretteras pas !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.